Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 février 2019 5 01 /02 /février /2019 10:56

  

     Lorsque nous observons le tissage fait de la main d’un artisan ou d'une machine, nous admirons la qualité du tissage et également la solidité de chaque jointure effectuée pour  garantir une grande étanchéité.
Dans une société chaque être vivant fait partie du
tissage qui forme  le tapis de ce monde. Aucune partie ne doit œuvrer au détriment des autres.
     Seulement à travers le principe de la démocratie, l’être humain veut déterminer son propre destin à partir des forces influentes du moment de sa société, pourtant l’être humain n'est qu 'un fil du tissage, mais pas l'artisan lui même.
Nous nous retrouvons face à un contexte où le groupe le plus influant du moment  donne ses orientations dans tous les domaines de la société pendant un espace de temps bien déterminé, et ce dernier est remplacé par un autre quelques années plus tard qui sera libre de pouvoir mettre en question le tissage du groupe précédent et cela décennie après décennie. Au final, le tissus social ne sera jamais constitué d'un tissage solide pour pouvoir en faire un merveilleux tapis.
     L’une des plus grandes régressions de notre société est la destruction du tissu social. Le tissus social est l’ossature d’un peuple.IL  agit et se fait voir dans un peuple même en période de forte disharmonie. Chaque peuple gagnera à le mettre en œuvre dans une unité absolue et dans la plus grande harmonie de sa diversité. Ce que nous oublions très souvent c’est que la diversité est voulue de Dieu  mais n’est forte que dans l’union : c’est un fait inscrit dans les lois de la création.
      Pourquoi voyons nous tant ce qui nous divise et si peu ce qui nous unis ?
      Nous avons douze genres de base dans la création et chaque genre constitué  est une pièce importante dans  la vibration de l’ensemble. Chaque peuple vibre dans l'une des douze irradiations qui traversent l’univers quelque soit la tribu, la nation ou le continent.
  Le défi pour chaque individu, peuple ou nation est de se renforcer dans l’épanouissement de l’irradiation  du potentiel qui le(la) porte. C’est à ce niveau que la Royauté est le système social  du passé et aussi de l’avenir. Maintenir et protéger le tissu social d’une nation et la conduire à son meilleur épanouissement  est la mission de toute  royauté véritable.
     La mission de  Roi pour un peuple équivaut à  la mission dévolue à un être humain en ce qui concerne la préservation de sa santé physique et mentale par l’ennoblissement et l'évolution de son potentiel naturel.
   Au milieu de la diversité et la beauté des peuples la  paix sociale restait maintenue par le fait que la royauté était toujours le fruit de l’unanimité des peuples parce que le Roi était révélé à l’humanité  par Dieu lui-même ou à travers Ses Serviteurs (ce qui n’est pas à confondre avec serviteur d'église). Interrogeons l’histoire et nous constaterons qu’il y 'en a qui se sont fait appeler roi, sans avoir été choisi par Dieu.
     La grande confusion qui règne aujourd’hui est la conséquence du fait que l’humanité a perdu tous ses repères en commençant par une érudition vide d’Enseignement. « Mon peuple périt faute de connaissance » disait le Maitre. En lieu et place d’épanouissement et d'évolution intérieure et extérieure, on parle de croissance. La compétence a prie la place du potentiel, l’intérêt personnel a prie la place de celui de la nation.
   Une foi que le tissu social n’est plus le moteur de construction d’une nation, c’est la corruption attachée à la valeur d’une pierre précieuse sur le marché qui devient un autre jugement de valeur porté par le mot intérêt, qui gouverne et c’est  elle qui règne en majorité sur nos nations. C’est la grande imposture de notre humanité aujourd’hui.
Dans cet état de chose nous sommes tous coupables.
  Le pouvoir a ainsi pris la place de la puissance.
Le pouvoir se construit par la corruption, et la puissance par un tissu social fort et soudé.
      Il devient urgent d' arrêter d’attendre que le changement doive venir des autres alors qu’en cachette ou par ignorance, c’est nous qui l’entretenons l'ancien à travers nos faiblesses et nos désirs inavoués.
     Le malheur du monde ne se révèle pas seulement  à travers un regard rigoureux et très souvent partiel que j’ai envers mon prochain.Cette rigueur nous devons aussi la poser sur nous même, chacun en ressentira les bienfaits très rapidement en lui et pour la société à travers la modification de son regard.
 la plus grande révolution dont l'univers entier a besoin est à effectuer dans nos cœurs. Cessons toute haine envers ce que notre prochain doit également changer en lui.
     Il  est urgent que le retour des vertus se renforce sur notre belle planète. La haine est toujours la conséquence d’une transmission tronquée de l’histoire. Ce sont souvent ceux qui  peuvent manipuler l’histoire qui  tirent partie des guerres.
    Tant que les intérêts  financiers  ou temporels règnent à travers un jugement de valeur corrompu de notre humanité, notre humanité ne pourra pas se libérer de la malédiction qui pèse sur elle. Les plus belles heures de tous les peuples ont été écrites par des royautés.
Dieu seul  EST. FUT et DEMEURERA
 
Achilles

Partager cet article

Repost0

commentaires